Prosper MERIMEE

    Дисциплина: Иностранные языки
    Тип работы: Доклад
    Тема: Prosper MERIMEE

    Prosper M\'erim\'ee
    (1803-1870)
    «Car, disait-il, il n\'y a qu\'un amour tr`es violent et satisfait qui se contente d\'une seule femme.» En outre, la mauvaise compagnie dans laquelle don Juan \'etait
    plong\'e ne lui laissait pas un moment de repos. Il paraissait `a peine dans les classes, ou bien, affaibli par les veilles et la d\'ebauche, il s\'assoupissait aux doctes lecons des plus
    illustres professeurs. En revanche; il \'etait toujours le premier et le dernier `a la promenade; et, quant `a ses nuits, il passait r\'eguli`erement au cabaret ou en pire lieu que celles
    que do~na Teresa ne pouvait lui consacrer.\"
    M\'erim\'ee, Prosper.
    Les ^ames du purgatoire.
    Oeuvres principales :
    Carmen
    Colomba
    La V\'enus d\'Ille
    Malteo Falcone
    Le vase \'etrusque
    Tamango
    La double m\'eprise
    Mosa\"ique
    Nouvelles
    Derni`eres nouvelles
    Chroniques du r`egne de Charles IX
    PRIVATE
    Biographie de Prosper M\'erim\'ee (1803-1870)
    PRIVATE
    1803
    Prosper M\'erim\'ee na^it le 23 septembre `a Paris. Son p`ere, L\'eonor, est professeur de dessin `a l\'Ecole Polytechnique. C\'est un peintre reconnu, grand sp\'ecialiste des
    \'ecoles flamande et italienne. La m`ere de Prosper, Anne-Louise Moreau, de presque 20 ans moins ^ag\'ee que son mari, descend de Marie Leprince de Beaumont, la conteuse qui
    immortalisa La Belle et la B^ete. D`es son plus jeune ^age Prosper M\'erim\'ee est en contact avec le monde de l\'art.
    1811
    Le jeune Prosper M\'erim\'ee suit ses \'etudes au lyc\'ee Napol\'eon (Henri IV). C\'est un \'el`eve moyen, qui toutefois, se distingue en droit.
    1819
    Apr`es son baccalaur\'eat, il commence des \'etudes de droit, sur les conseils de son p`ere.
    1820
    Sous l\'influence de sa m`ere, il s\'int\'eresse `a la litt\'erature anglaise, l\'une des sources du romantisme francais naissant.
    1822
    M\'erim\'ee commence une trag\'edie ( Cromwell) dont il fait une lecture chez son ami Viollet-Le-Duc.
    Il aimerait devenir \'ecrivain, mais souffre de 2 handicaps : il n\'a ni nom, ni fortune. De plus, ses positions lib\'erales et religieuses ne lui facilitent pas la
    t^ache. Il a du mal `a int\'egrer les milieux de la Cour et du faubourg Saint-Germain. Il parvient `a force de patience `a faire son entr\'ee dans la vie mondaine et fr\'equente les
    salons parisiens.
    Il fr\'equente bient^ot Musset et Hugo. Il rencontre Stendhal (Henri Beyle), de 20 ans son a^in\'e, qui devient l\'un de ses amis.
    1823
    M\'erim\'ee obtient sa licence de droit. Il est exempt\'e de service militaire pour \"faiblesse de constitution\"
    1825
    M\'erim\'ee, passionn\'e par le th\'e^atre espagnol publie une s\'erie d\'articles anonymes dans le Globe. Puis il concoit l\'id\'ee d\'une mystification : il \"cr\'ee\" une com\'edienne
    espagnole, Clara Gazul, dont un imaginaire M. Joseph Lestrange vient de traduire les oeuvres. Il lit ou fait lire chez Del\'ecluze, six pi`eces qui seront publi\'ees sous le titre,
    Th\'e^atre de Clara Gazul. Il y d\'evoile un esprit brillant, `a la fois fantaisiste et humoristique. Plusieurs revues tombent dans le pi`ege, cependant Le Globe r\'ev`ele la
    mystification.
    1826
    M\'erim\'ee qui m`ene une vie de dandy, effectue trois voyages en Angleterre. Le reste du temps, il fr\'equente les cercles litt\'eraires parisiens.
    1827
    M\'erim\'ee rencontre Emilie Lacoste qui deviendra sa ma^itresse.
    Il pers\'ev`ere dans la supercherie. Il publie La Guzla (anagramme de Gazul), pr\'esent\'e comme un recueil de chants populaires, qui auraient \'et\'e \'ecrits par un certain
    Hyacinthe Maglanovitch (comme pour le Th\'e^atre de Clara Gazul, c\'est M\'erim\'ee qui en est l\'auteur).
    1828
    M\'erim\'ee est bless\'e en duel par le mari de sa ma^itresse Emilie Lacoste.
    Il commence la publication de nouvelles qui vont \'etablir sa r\'eputation.
    1829
    M\'erim\'ee fr\'equente le C\'enacle.
    Ce sont les ann\'ees de cr\'eation intense. Il publie Chronique du r`egne de Charles IX, un brillant tableau des guerres de religion du XVI `eme si`ecle.
    Il publie \'egalement des nouvelles : Mateo Falcone, Vision de Charles IX, Tamango, Federigo, L\'Enl\'evement de la Redoute.
    1830
    Sa pi`ece, Le Carrosse du Saint-Sacrement, est jou\'ee par l\'actrice Augustine Brohan, dont M\'erim\'ee est amoureux. La pi`ece cause un v\'eritable scandale en raison de ses
    positions antireligieuses.
    M\'erim\'ee publie Le Vase Etrusque et la Partie de Trictrac.
    La Monarchie de juillet va permettre `a M\'erim\'ee de faire valoir ses id\'ees lib\'erales; Elle va lui faciliter les contacts et lui permettre d\'obtenir protection,
    faveurs et emplois.
    Lors d\'un voyage en Espagne, M\'erim\'ee fait la connaissance du futur Comte de Montijo, le p`ere de la future \'epouse de l\'empereur Napol\'eon III. Eug\'enie, la future
    imp\'eratrice n\'est alors ^ag\'ee que de 4 ans.
    1831
    Gr^ace `a diverses protections, M\'erim\'ee entre dans la haute administration. Il est nomm\'e chef de cabinet du Comte d\'Argout, Ministre du Commerce.
    1832
    M\'erim\'ee est charg\'e des mesures prophylactiques pendant l\'\'epid\'emie.
    Il publie Lettres `a une inconnue.
    1833
    M\'erim\'ee a une liaison \'eph\'em`ere avec George Sand
    Il publie La Double M\'eprise.
    1834
    M\'erim\'ee devient inspecteur g\'en\'eral des monuments historiques. Sa passion pour l\'arch\'eologie et son go^ut des voyages peuvent ainsi s\'\'epanouir pleinement.
    Il publie les Ames du Purgatoire
    1835
    M\'erim\'ee publie ses notes d\'un voyage dans le Midi de la France. Ces notes seront le point de d\'epart de
    La V\'enus d\'Ille qu\'il publiera 2 ans plus tard
    1836
    D\'ebut de la liaison entre M\'erim\'ee et Mme Delessert
    Mort de son p`ere
    M\'erim\'ee publie ses notes d\'un voyage dans l\'Ouest de la France
    1837
    M\'erim\'ee publie
    La V\'enus d\'Ille
    1838
    M\'erim\'ee publie ses notes d\'un voyage en Auvergne
    1839
    M\'erim\'ee voyage en Italie avec Stendhal
    1840
    M\'erim\'ee publie ses notes d\'un voyage en Corse qui lui inspirent
    Colomba. Cette nouvelle, l\'un de ses chefs d\'oeuvre parait en juillet dans La revue des Deux
    Mondes.
    1841
    M\'erim\'ee visite la Gr`ece et la Turquie
    1842
    Mort des son ami Stendhal
    1844
    M\'erim\'ee publie Ars`ene Guillot, une nouvelle dans La revue des Deux Mondes.
    Il est recu `a l\'Acad\'emie francaise
    1845
    M\'erim\'ee publie
    Carmen. Cette nouvelle ne connait qu\'un faible succ`es, elle doit beaucoup sa gloire `a Bizet (1875). Il
    apprend le russe.
    1849
    M\'erim\'ee traduit Pouchkine. Il est l\'un des premiers `a s\'int\'eresser `a la litt\'erature russe. La revue des Deux Mondes publie La dame de Pique qu\'il a adapt\'e de
    l\'auteur russe.
    Il publie H.B, en l\'honneur de son ami Stendhal (Henri Beyle), mort en 1842.
    1852
    M\'erim\'ee est emprisonn\'e 15 jours `a la Conciergerie pour l\'affaire Libri. Il avait d\'efendu la cause d\'un biblioth\'ecaire ind\'elicat, faussaire, qui \'etait le mari d\'une
    de ses anciennes ma^itresses.
    1853
    M\'erim\'ee publie des Monuments de France.
    M\'erim\'ee est nomm\'e s\'enateur `a vie. Il devient un familier de Napol\'eon III et de son \'epouse Eug`enie de Montijo. Il devient l\'une des cibles des opposants `a
    l\'Empereur. Hugo, de retour d\'exil, s\'exclamera : \"Le paysage \'etait plat comme M\'erim\'ee.\"
    I...

    Забрать файл

    Похожие материалы:


ПИШЕМ УНИКАЛЬНЫЕ РАБОТЫ
Заказывайте напрямую у исполнителя!


© 2006-2016 Все права защищены